Un Animal, tournage en Corse  #projet #1ac

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de partir en Corse pour le court-métrage Un Animal réalisé par Kevin Lameta et produit par Nouvelle Donne. Une de ces belles expériences de tournage pendant lequel j’officiais comme premier assistant caméra de Nicolas Berteyac. Difficile, donc, de résister à l’envie de publier quelques belles photos de Guillaume Ader, chef-électro et photographe d’entre les prises.

Nous avons tourné du côté d’Ubalacone, Pila-Canale et Ajaccio. Une majorité d’extérieurs dans des endroits somptueux. Un premier jour au plateau d’Èse où difficulté d’accès, pluie et vent se sont tenus la main pour nous faire vivre une entrée en matière mémorable. La découverte d’un microcosme un peu à part. Comme souvent en court-métrage, une semaine de travail assez intense dont on ressort avec d’excellents souvenirs, un léger mal au casque et un certain goût de reviens-y.

Une petite particularité : nous avons débarqué, Nicolas et moi, un jour avant l’équipe. Au départ de Bastia, nous avions une journée pour rencontrer le propriétaire d’un sanglier (que nous devions filmer en amont du tournage) et pour nous arrêter un peu partout sur la route pour filmer des paysages. On a eu l’impression de changer radicalement de décors trois ou quatre fois, entre la topologie, la végétation et les couleurs dominantes. C’était sacrément beau. Une petite traversée de la Corse très riche, en sommes (malgré la fatigue engendrée par notre courte nuit sur la banquette d’un restaurant du ferry, héhé).

Nicolas et Kevin ayant fait le choix de l’anamorphique, nous sommes parti avec une magnifique série de Cooke Technovision à l’ancienne ainsi qu’un Canon 150-600. Le choix de la caméra étant passé en second plan, nous avons tourné avec une Red Epic Dragon (corps DSMC1). Peu pratique sur certains aspect d’accessoirisation, elle reste néanmoins tout à fait valable à mes yeux. Merci, en tout cas, à l’équipe de Panavision Marseille chez qui nous avons récupéré tout cela et conduit les essais. Pour le reste, c’était un plaisir de passer du côté du point. Une bonne sueur en longue focale avec avancée du sujet en trottinette, pour le reste j’ai le sentiment de m’être assez bien démerdé, aidé aussi par mon second, Nicolas Gallardo.

Pour finir, merci à Nicolas Berteyac pour sa confiance ainsi qu’à Kevin Lameta, Nouvelle Donne et bise à toute l’équipe. Hâte de voir le résultat.