Tournage de Quand Reviendra le Loriot  #projet

Vendredi dernier vers 6h30 du matin, clap de fin pour Quand Reviendra le Loriot, un film réalisé par Naoile Jouira que j’ai eu le plaisir de photographier. Un court métrage assez ambitieux qui nous aura occupé sept jours, avec une alternance entre des décors réels et du studio, le point d’orgue étant une nuit de tournage en forêt.

J’étais très content de retrouver quelques-uns de mes équipiers habituels, Léo et Étienne à l’électricité et Émile à la caméra. Ils étaient aussi aidés par Lucian en second et Claire et Maeldan aux lumières.

J’ai profité de ce tournage pour tenter quelques nouvelles choses. En premier lieu, j’ai fais construire à Étienne une grosse soft-box en bois et en alu, utilisée avec du drap ou un grand cucoloris en carton. Cette structure nous a beaucoup servi, accompagnée de deux SkyPanel S60.

À l’image, nous avons utilisé une Z-Cam E2-S6 accompagnée d’optiques Zeiss GO et d’un vieil Angénieux 25-250 T3.7. J’ai un avis en demi teinte concernant cette caméra. Pour son gabarit (et son prix), la qualité d’image est assez impressionnante (malgré un workflow assez bizarre et des LUT constructeur peu convaincantes). C’est en terme d’ergonomie que la caméra déçoit un peu. Il faut tricher lors de l’accessoirisation pour obtenir quelque chose de correct. L’absence d’une sortie HD-SDI est le manque le plus dommageable. L’unique sortie HDMI possède une latence qui se ressent dans l’EVF et sur le moniteur de point (un comble d’avoir du retard aux écrans quand ils sont câblés). Connecter un smartphone à la caméra donne une image plus juste… Mais qui freeze assez souvent. Concernant les filtres, le choix était restreint mais m’a amené à utiliser un set de Glimmer dont j’aime beaucoup le rendu.

Sans s’étendre plus, pour le moment, sur les différents choix opérés au cadre et à la lumière, je suis content de cette semaine et j’ai hâte de voir le film monté !